Home > Habiter à Bruxelles > Mon logement > Réduire ses consommations d'électricité
Réduire ses consommations d'électricité PDF Imprimer

Introduction

Nous sommes en permanence amenés à recourir à l’énergie que ce soit pour nous déplacer, nous chauffer, nous éclairer, faire fonctionner nos équipements, etc. Nos infrastructures nous offrent le confort de pouvoir disposer aisément des sources énergétiques (carburants, électricités, gaz, mazout). Discrètement, elles alimentent en permanence bon nombre de nos activités journalières, au point que le service énergétique nous paraît aller de soi.
Cette disponibilité ne doit cependant pas nous faire oublier son coût et ses effets sur l’environnement, la santé, l’économie et l’emploi. L'énergie est une ressource à utiliser avec parcimonie, non pas nécessairement en s'en privant, mais en l'utilisant de manière rationnelle (Utilisation Rationnelle de l'Énergie, URE). Une bonne approche URE commence par une analyse des différentes possibilités de réduire ses consommations énergétiques.
 

L’électricité intervient pour 12 % en moyenne de la consommation d’énergie d’un ménage bruxellois. C’est donc un poste de dépense important ; de plus, pour 1 kWh d’électricité consommé, il a fallu en réalité 2 à 3 kWh pour le produire (à partir de gaz, d’uranium, de charbon). La transformation de cette énergie en électricité induit donc des pertes importantes et produit des émissions de CO2 (à l’exception du nucléaire qui ne produit pas de CO2 mais des déchets radioactifs). Aujourd'hui, plusieurs fournisseurs produisent de l'électricité 'verte', mais l'énergie renouvelable pourra difficilement couvrir l'entièreté de la demande en énergie qui est toujours croissante.
Afin de réduire Votre consommation électrique, nous vous invitons à vérifier votre consommation électrique, à connaitre la consommation des appareils électriques, à faire la chasse aux consommateurs et à utiliser des appareils efficients en énergie.


Analyser facilement ses consommations

Le Centre Urbain a développé un outil d’autocontrôle énergétique, appelé le «Self check-up de ses consommations».
Cette méthode se veut la plus simple possible, ne demande pas de compétences techniques et se base principalement sur les factures d’énergie de l’habitation.
Le Self check-up permet :
• D’évaluer ses consommations d’énergie et de les comparer à des valeurs normales
• De mettre en avant le potentiel d’économies réalisables dans l’habitation
• De réaliser une première évaluation de l’impact du comportement des occupants sur leurs factures d’énergie
Nous conseillons également de prendre contact avec un conseiller Energie dans le cadre du Guichet Info-Energie pour l’aider dans les conclusions et les améliorations à entreprendre.
Veuillez trouver notre check-up des consommations ici.
Veuillez consulter notre tableau des consommations des appareils électrique ici


Facture d'énergie moyenne d'un ménage

Facture d’énergie habituelle d’un ménage.

La facture électrique des ménages est très variable. Elle se situe entre 1500 kWh et 4000 kWh par an pour un ménage de 2 adultes et 2 enfants. Soit une variation de plus de 40%. Une consommation de 2200 kWh par an est considérée comme la moyenne. Une consommation de 4000 kWh, n’est pas une moyenne mais bien une grosse consommation.

Cette grande variation de la consommation électrique peut s’expliquer :
Par le nombre d’appareils électriques utilisés dans le logement.
Par l’efficacité énergétique de ces appareils électriques.
Par le nombre de personnes présentes dans le ménage.
Et ne négliger pas l’influence du comportement des habitants sur vos consommations
Appartement ou maison mitoyenne - 2 adultes et 2 enfants.


Facture d'énergie d'un ménage éco-responsable.

Adopter un comportement Eco-responsable permet de faire 30% d’économie, grâce à des habitudes quotidiennes économes.


Comment réduire ses factures?

Une fois connu ce que vous consommez et comment, l’étape suivante est de vous fixer des objectifs de deux types : amélioration de votre installation et mise en place de comportements favorisants les économies.
Nous vous conseillons au bout d’une année de relevez à nouveau vos consommations, de les comparez avec celles de l’année précédente, et voyez si vous avez atteint vos objectifs. Vous pourrez alors évaluer les points forts et les points faibles.
Si vous souhaiter faire un suivi de vos consommations Le défi Energie Ménages de Bruxelles Environnement peut vos soutenir dans votre projet.
Les économies d’électricité sans investissements lourds


Limiter les consommations

 En général

  • N’oubliez pas d’éteindre TV, ordinateurs, chaîne hifi,... en cas d’absence en non utilisation. N’oubliez pas le mode veille !
  • N’abusez pas des chaufferettes électriques et des lampes halogènes sur pied.
  • Eviter de produire votre eau chaude avec un boiler électrique.
  • Favoriser des appareils électriques avec des labels énergétiques performants
  • Appliquez les conseils pratique ci-dessous.

 


Conseils pratiques

 


Faites la chasse aux veilleuses

On peut facilement agir sur les consommations « cachées »: la plupart des appareils électroménagers sont en effet équipés d’un mode "stand-by" qui les maintient en veille lorsqu’ils ne fonctionnent pas à proprement parler. Comme, par exemple, l’horloge de programmation du percolateur ou du four, le mode veille de la télévision et du magnétoscope, les transformateurs basse-tension, les chaînes hi-fi, etc.
Ces consommations cachées, en s’additionnant, peuvent s’élever jusqu’à 1.000 kWh/an dans un ménage bien équipé, ce qui représente une dépense de 150 Euros /an au tarif normal.
Eteignez donc complètement vos appareils ! C'est très simple : branchez-les sur un multiprise équipé d'un interrupteur.

 


Eclairage

- Profiter au maximum de l’éclairage naturel ; agencer l’espace intérieur de l’habitation pour profiter au maximum de l’éclairage naturel.
- Favoriser des couleurs claires pour les décorations intérieures. Des couleurs foncées peuvent obliger à doubler, voir tripler la puissance d’éclairage installé.
- Eteignez la lumière en quittant une pièce
- Remplacez vos ampoules par des lampes économiques

Consultez également notre fiche 'éclairage'.


Frigo & surgélateurs

- Chaque fois que vous ouvrez la porte du frigo, il perd jusqu’à 30% d’énergie.
- Dégivrez le frigo et le congélateur régulièrement, 5 mm de givre = 10% de consommation en plus
- Attendez que vos aliments soient froids avant de les mettre au frigo ; en plaçant un plat chaud dans le frigo, vous risquez de ne plus mettre vos aliments à l’abri des bactéries
- Evitez un frigo trop froid qui favorise la formation du givre ; une température interne de 4 à 5°C est idéale pour la conservation de la plupart des aliments


Machine à laver

- Attendez que la machine à laver soit bien remplie avant de faire sa lessive
- Préférez le programme « éco » économique. Il limite la quantité d’eau chaude à chauffer et travaille à une température plus basse, suffisante dans la plupart des cas.
- Utilisez de préférence les programmes courts à basse température (40° pour la couleur et 60° pour le blanc) ; une économie de 35% peut-être réalisée en faisant tourner les lave-linge à 60°C pour le blanc et 40°C pour les couleurs


Cuisine

- Avec des taques électrique, il est important de choisir des casseroles de diamètre adapté à la zone de cuisson, à fond parfaitement plat, sinon la perte d’énergie peut atteindre 50%
- Couper la taque électrique un peu avant la fin de la cuisson ; l’inertie thermique de la plaque garantit une température encore suffisante après 5 à 10 minutes
- Cuire à la casserole consomme moins que de cuire au four.
- Eviter de placer le four à côté du frigo ou du congélateur.
- Mettez un couvercle sur la casserole permet de consommer jusqu’à 3 fois moins d’énergie.
- Favoriser l’utilisation d’une casserole à pression (une cuisson plus rapide permet également de conserver un maximum de vitamine)
- Utilisez moins d’eau pour la cuisson de vos aliments.


Les chauffages électriques d'appoints

Utilisez les le moins possible, ils consomment énormément !
Le chauffage électrique est 2 à 3 fois plus cher que le chauffage au gaz naturel ou mazout !
Le gaz coûte 3 fois moins cher que l’électricité !!! gaz 0,05€/kWh et elec 0,18€/kWh

 

 

Avec le soutien de la Région de Bruxelles-Capitale et Bruxelles Environnement

© Homegrade asbl vzw


Powered by Curbain.be